Accueil   Activités de recherche   Activités d'enseignement   Communication   Thèse   Download      
  

     Guillaume Siour - Ingénieur de Recherche en calcul scientifique, CNRS
        guillaume.siour@lisa.u-pec.fr
        0145171575

Spécialiste de la modélisation numérique je suis diplomé d'un doctorat en Sciences de l'Univers et de l'Environnement, entre 2006 et 2012 j'ai poursui mes actitivités d'enseignement et mes travaux de recherche au Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques (LISA) en collaboration avec l'INERIS. En septembre 2012 j'ai commencé un post-doc au LSCE dans le cadre du projet IMPACT2C. Ce projet multidisciplinaire vise à quantifier l'impact d'un réchauffement de 2°C en Europe sur la qualité de l'air, la santé, etc. En Décembre 2012 j'ai été recruté en tant qu'Ingénieur de Recherche en calcul scientifique par le CNRS. Je suis actuellement affecté au département technique du LISA dans lequel j'ai pris la responsabilité du pôle informatique. Mes activités de recherche sont essentiellement centrées sur la modélisation de la chimie atmosphérique via l'utilisation du modèle eulèrien Chimere (Description). Ce modèle est développé par un consortium de trois laboratoires (LMD, INERIS et LISA) et en particulier par une équipe de développeurs (Lien) que j'ai intégré en 2013. Je suis également responsable de l'utilisation du modèle dans le cadre de l'OSU-EFLUVE (Lien)

Pour répondre aux questionnements scientifiques de ma thèse effectuée à l'INERIS et au LISA, j'ai développé de nouvelles fonctionnalités dans le modèle. En particulier, j'ai travaillé en collaboration avec le LMD sur l'implémentation d'un maillage permettant d'intégrer des calculs à haute résolution sur des zones d'intérêt, à l'intérieur d'une simulation de grande échelle moins raffinée spatialement (Lien).

J'ai également développé un calcul de flux de polluants, afin de quantifier la contribution du transport (Lien). J'ai enfin implémenté dans Chimere un schéma chimique de référence (SAPRC-07-A), afin de proposer une représentation plus détaillée de la chimie (Lien). Ce développement sera intégré dans la version officielle de Chimere en 2014. Dans le cadre de deux projets Européens (MEGAPOLI et CityZen) j'ai en outre participé à des exercices d'intrercomparaison de modèles nécessitant l'intégration de nouvelles bases de données d'émissions et de champs de concentration de grande échelle alimentant le modèle (Lien). En 2012 mes travaux de développements ont été poursuivis dans le cadre de mon support d'ATER en intégrant au modèle un module de traçage des émissions dit de « source apportionment » et inspiré des développements réalisés dans le modèle de chimie-transport CAMx.

Ces travaux ont mené à plusieurs communications scientifiques sous forme de publications dans des revues scientifiques, présentations orales et posters dans des conférences nationales et internationales.